Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 00:09

 

 

Il était une fois une main qui courait sur le papier sans très bien savoir quelle force mystique ordonnait au stylo qu’elle enlaçait de tracer telle lettre, puis telle autre afin de former des mots qui s’enfilaient jusqu’à devenir des phrases.

J’étais tel un voyeur qui, retenant sa respiration saccadée, le cœur à tout rompre battant, attend avec impatience la suite d’une hérésiologie qui l’emporterait dans un fantasme jouissif. Et j’espérais que cette main mue par une imagination à l’éjaculation précoce m’apporte au plus tôt l’orgasme littéraire. Je voyais les doigts nerveusement agrippés au crayon bille, comme pour l’inciter à écrire plus vite, avant que de manquer d’encre ! Il fallait noircir cette page…

Et l’inspiration est une muse qui parfois s’amuse, mais qui use lorsqu’elle abuse d’artifices grossiers. Non pas que j’accuse. Je n’oserais désincarcérer la malédiction d’un tel anathème. Mais à écrire sans réfléchir, triomphe-t-on sans histoire ? Et voilà que vexée peut-être, soudain la muse, perdant la face, tourne le dos, montrant par là même son côté pile. Usé, le souffle de l’envolée s’en est allé. Se posera-t-il sur une autre feuille de papier ?

La main est immobile, quelques centimètres au-dessus de la page…Vraisemblablement un ambidextre s’en sortirait-il. Mais pour une personne gauchère et maladroite de surcroît, qu’en est-il ?

J’observais cette main levée, maintenant plus main courante mais maintenant toujours le stylo, il restait encore de l’encre. Et l’autre, car c’est bien de mon autre qu’il s’agit, s’agitait et commençait à désespérer et rageait de ne pouvoir jurer, c’était la main gauche, et nous avons en commun la détestation de la grossièreté. Il lui fallait trouver une suite. Moi, j’avais de la suite dans les idées, dont celle particulièrement agréablement vengeresse de le laisser se dépatouiller. On n’est pas mon autre impunément. Il faut s’affirmer. Chacun son tour de montrer sa souplesse d’esprit et de prendre son courage à deux mains pour effectuer des pieds de nez, afin de s’en tirer par une pirouette. Dans ce combat sans merci, corps à corps, âme contre âme, à armes égales, on vend cher notre chair, nous le savons bien tous deux. Et du caractère, il en faut pour imprimer quand on se fait un sang d’encre et que l’on est déprimé !

Et j’ai côtoyé par pensées interposées, un certain Pascal, qui n’est pas une commère, grands mercis, parce qu’ayant l’intuition de cette dualité m’habitant, mais qui souffla à l’autre l’explication du stylo impatient de répandre son fluide sur le support vierge. « Toute variation de pression en un point d’un liquide en équilibre est transmise intégralement à tous les autres points du liquide ». La solution était donc là ! Il lui suffisait de poser le réservoir d’encre et la main réitérerait ses arabesques ! Conséquemment l’autre en fit ainsi, mais point n’avançait le récit. Tout cela était d’un burlesque, d’un grotesque, d’un rocambolesque !

Et la muse s’amuse…Un stylo, une feuille, un sujet, et vogue la galère. Et tout ça pour rien. Rien à perdre, rien à gagner. Piraterie que cette galère ! Et dans ce vaisseau sans gain qui commençait à couler, à cause de cet autre qui par un coup de sang tentait de nous saborder, nous étions à présent deux à ramer. Sans avancer d’une virgule, ni même d’un point, comme en suspension ! L’autre largué, par la sueur de l’intense réflexion mouillé tel un rat d’eau, et moi, par la bitte encore amarré à la muse. Et pourtant il fallait se déchaîner pour enchaîner.

C’est à ce moment là que ma main droite, tout à coup devenue adroite, stoppa la gauche de l’autre, qui voulait froisser en boule le papier et l’envoyer au panier, comme un basketteur se débarrasse du ballon, histoire de terrasser l’adversaire. J’étais soudainement devenu ambidextre et la lutte finale fut terrible. Mais je l’ai déjà dit, entre lui et moi, chacun son tour de dominer. Et mieux inspiré ce soir là, en effet, j’eus gain de cause. Et de cause à effet, effondrés, nous nous réfugiâmes dans les bras de Morphée, sans même songer à la Félicité.

Pourtant toute cette fable pour ne rien dire m’empêcha de bien dormir. Je tournais, tournaillais, tournicotais, pivotais, virevoltais, virevoussais, m’étouffais entre les draps, il tentait encore de tirer la couverture à lui. Entre deux étapes de sommeil je cogitai qu’en définitive ma dualité a un avantage indéniable : on ne peut m’accuser de nombrilisme !

Et il était zéro heure une sur l’horloge, lorsque je me suis mis à lire aujourd’hui ce que nous avions écrit hier.

Tout compte fait, je l’aime bien mon autre. Et comme à un frère et aussi à moi, restons solidaires, veux-tu, nous dis-je.


Conte.biz

Partager cet article

Repost 0

commentaires

marithe 19/10/2010 20:28


j'avais zappé cet article ma flo...c'est superbement bien écrit, yade l'humour aussi ..j'aime bien .

ça serait chouette si on pouvait écrire comme ça ??? on commence ???

gros bisous tendresse


Armide 19/10/2010 17:41


Bonne soirée à toi


sophie 18/10/2010 17:00


Belle trouvaille ma Flo.
Bisous.


mentale 17/10/2010 20:39


une grosse bise du dimanche en te souhaitant un bon début de semaine!

coucou du jour


Dicentim 17/10/2010 20:31


Plaisirs de lire, troublante de vérité.
Bravo dame Flo.
:-)


nadia-vraie 17/10/2010 17:36


Que tu composes bien et c,est agréable à lire.
Bon dimanche Flo et à bientôt.


katara 17/10/2010 13:05


Ecrivain ou lecteur... qui de l'un ou de l'autre l'emportera ? bonne question, bises flo et bonne journée à toi


Quichottine 17/10/2010 12:40


J'aime ce conte où moi est aussi un autre.

Merci, Flo.

Passe une bonne journée. Bisous doux.


SYLFAN 17/10/2010 12:25


Hello FLO

Un très joli texte... de qui ?????
Tout va bien pour toi ????
bon dimanche
bisous


biker06 17/10/2010 09:39


Hello Flo
J'ai bien un livre que je dois terminer de lire en ce moment , car ca fait plus d'un mois que j'y suis dessus. J'ai un peu de mal à lire un bouquin en ce moment.
bisous et bon dimanche
pat


Florence 17/10/2010 09:34


Etonnant ce texte ! J'apprécie, et t'envoie de gros bisous


canelle56 17/10/2010 08:39


Bonjour Flo , j'aime beaucoup ces situations parallèles à la logique
merci à toi
bises


:0091: :0010: :0085: 17/10/2010 08:17


hello j'arrive.........


dany85 17/10/2010 07:34


un beau texte, comme l'orgasme littéraire ! bien trouvé

*, je te souhaite un excellent dimanche


mentale 17/10/2010 07:29


Un grand coucou du jour et bon dimanche, bise


Martine / Eglantine 17/10/2010 07:22


J'aime beaucoup , il y a des jeux de mots, un humour discret..... L'inspiration vient et revient..... il y a des fois ou j'écris tout seul sans réfléchir, je ne sais même pas où cela va se
terminer.... et puis d'autres où ma plume se tarit....Bises


Frieda 17/10/2010 06:52


Bonjour Flo,
Doux dimanche à toi
Amitiés
Frieda


françoise 17/10/2010 06:41


Bien écrit, bravo
bise
françoise


Coucou:0014: ♥ dom ♥ 17/10/2010 06:16


Excellent jonglage avec les mots !
Bon dimanche ! Ca pèle ... Bisoux +++


dom


belgique-chine 17/10/2010 03:02


oui flo tu as raison Liège c'est aussi une belle ville
passe un bon dimanche


Un Sujet En Particulier ?

Sur ce blog il y a

Passe ta souris sur la première lettre de chaque ligne

Blogopotes

Cet ensemble de miniatures, représente mes amis, les personnes chez qui j'aime flâner et faire un petit coucou , laisser un commentaire chaque fois que j'en ai envie.

 

Si vous désirez vous y retrouver, laissez-moi un coucou à votre tour, je me ferai un plaisir de vous y accrocher et j'irai vous écrire une petite bafouille à mon tour.

Pose ton curseur sur les miniatures, tu verras apparaître les pseudonymes et tu auras le lien du blog

 

 

Alain TreiZe Aummani chtinoeil bubuneJoëlCannelle Dany Dix DomSimone Déesse GL katara PatriciaMamyAnnick Marie M-T Michel Nouche Patmamy QuichottineBigornette Nanou SpipAlainJeeretGabClnKinouLCDAndréla-cachinaM_PZip de loupTatarinetteAlinebikerMahinaFrançoisePaqueretteLaurentPatriarchGeoElianeValentineJ-P SilvestreMentaleJeanCricketValerieTiotTimiloKryNefertitiMartineTotoFancriSylfanfleur de lysBrenPhilippeZapiCloMichelOcecoolMartineRogerNadiaD@net

---------------------

Mon troisieme recueil

Thebook edition a classé mon recueil dans la catégorie adultes, certains de mes poèmes étant érotiques

Acheter Foucades en mots tressés

http://a-fleur-de-plume.eklablog.com/

Ah tu es là

Mon premier recueil de poésies

Un second recueil avec une meilleure présentation et de nouveaux poèmes,  vient de voir le jour .

N'hésitez pas à vous l'offrir ou à l'offrir pourquoi pas !

 

Le livre