Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 00:00

 

 

Il y avait une fois un enfant qui plaça un piège sous une racine et prit un oiseau, un bel oiseau, l’oiseau de la cascade.
Bien.
Il le plume, le cuit, le mange.
Bien.

Quand il l’a mangé, il revient, remet le piège sous la même racine, et reprend encore le même oiseau, l’oiseau de la cascade. Alors, il court à la maison pour le mettre en cage ; mais sa mère le renvoie aux champs surveiller les semailles.
L’enfant lui dit :
- Mère, fais-moi rôtir cet oiseau.
- Oui, lui dit-elle. L’enfant retourne aux champs et fait rouler son tambour pour effrayer les autres oiseaux.
Bien.

Pendant ce temps-là, la mère tue l’oiseau, le bel oiseau, le plume, le fait rôtir et le mange elle-même, sans rien laisser. Quand l’enfant revient, il lui réclame l’oiseau.
- Je l’ai mangé, lui dit-elle.
Alors il crie.
Bien.

- Mère, donne-moi l’oiseau, l’oiseau que j’ai tué sous la racine, près de la cascade, sous la racine.
Sa mère lui donne du maïs.
Bien.

L’enfant va cacher son maïs sur un tronc d’arbre, tout en haut, dans le creux d’un arbre mort, et, quand les termites l’ont mangé, il leur dit :
- Termites, donnez-moi mon maïs ! Donnez-moi le maïs que ma mère m’a donné. Ma mère a mangé l’oiseau que j’avais tué sous la racine, près de la cascade, sous la racine.
Les termites lui font des pots de terre.
Bien.

L’enfant emporte les pots de terre. Il va les placer dans la rivière, sous la chute d’eau, pour l’épuiser . Mais quand la chute d’eau a brisé ses pots de terre, il lui dit :
- Chute d’eau, donne-moi mes pots de terre ! Donne-moi les pots de terre que les termites ont faits pour moi. Les termites ont mangé le maïs que ma mère m’avait donné. Ma mère a mangé l’oiseau que j’avais tué sous la racine, près de la cascade, sous la racine.
La chute d’eau lui donne un poisson.
Bien.

L’enfant tient le poisson à la main et, comme un faucon le lui enlève, il crie :
- Faucon, donne-moi mon poisson ! Donne-moi le poisson que la chute d’eau m’a donné. La chute d’eau a brisé les pots de terre que les termites avaient faits pour moi. Les termites ont mangé le maïs que ma mère m’avait donné. Ma mère a mangé l’oiseau que j’avais tué sous la racine, près de la cascade, sous la racine.
Le faucon s’arrache une plume.
Bien.

- Cette plume est à moi, dit l’enfant.
Mais le vent la lui emporte. Alors l’enfant lui dit :
- Vent donne-moi ma plume ! Donne-moi la plume que le faucon s’est arrachée pour moi. Le faucon a mangé le poisson que la chute d’eau m’avait donné. La chute d’eau a brisé les pots de terre que les termites avaient faits pour moi. Les termites ont mangé le maïs que ma mère m’avait donné. Ma mère a mangé l’oiseau que j’avais tué sous la racine, près de la cascade, sous la racine.
Le vent fait tomber pour lui quelque noix de coco.
Bien.

Quand l’enfant veut ramasser les noix, un gros babouin le lui mange.
L’enfant hurle.
Il lui dit :
- Babouin, donne-moi mes noix que le vent a fait tomber. Le vent a emporté la plume que le faucon s’était arrachée pour moi. Le faucon a mangé le poisson que la chute d’eau m’avait donné. La chute d’eau a brisé les pots de terre que les termites avaient faits pour moi. Les termites ont mangé le maïs que ma mère m’avait donné. Ma mère a mangé l’oiseau que j’avais tué sous la racine, près de la cascade, sous la racine. On ne peut même plus s’amuser !
Bien.

Le babouin lui dit en éclatant de rire :
- Moi, je n’ai rien à te donner.
Alors, l’enfant l’attrapa avec une corde et l’emporta vite à la maison pour le manger.
C’était bien son tour !
Mais le feu était éteint. La maison était vide. Sa mère n’était pas là. Elle s’était noyée dans la rivière, où il y avait un bel oiseau, l’oiseau de la cascade, qui chantait ...
Alors, l’enfant partit placer un piège sous la racine, près de la cascade, sous la racine.
Et il prit un bel oiseau.
Bien.

Mais l’enfant se réveilla.

Il avait rêvé.

Alors, il se mit à faire rouler son tambour pour effrayer les autres oiseaux, tous les oiseaux qui tombaient du ciel pour dévorer les semailles.
- Oh ! qu’il fait chaud, dit-il.


Blaise Cendrars

Partager cet article

Repost 0
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 00:00

 

 



1. Si vous pensez que le meilleur moyen de toucher le coeur d'un homme est de passer par son estomac... vous visez trop haut.

2. les femmes ne rendent pas les hommes idiots, la plupart sont des Self made men

3. La meilleure raison qu'une femme a de divorcer de son mari est une raison de santé : c'est parce qu'il la rend malade

4. Ne croyez jamais un homme qui dit qu'il est le chef à la maison. Il ment probablement sur d'autres choses aussi;

5. Si un travail ménager n'est pas fait, c'est que la femme a demandé à son mari de s'en charger.

6. Si vous voulez un mec gentil, choisissez en un chauve : ils font plus d'efforts que les autres

7. Vous pouvez aussi bien choisir des hommes très jeunes ; de toute façon, ils ne sont jamais matures

8. Un homme qui sait s'habiller tout seul sans ressembler à Bozo le clown a toutes les chances d'être homosexuel

9. Les hommes sont tous les mêmes : seuls leur aspect extérieur est différent

10. Définition d'un homme bien éduqué : il ne fait pas pipi dans le lavabo

11. Si vous rencontrez un homme et que vous vous dites qu'il ferait un bon mari, vous vous rendez compte un peu plus tard qu'il l'est déjà.

12. Les scientifiques viennent de découvrir quelque chose qui pourra accomplir le travail de 5 hommes : une femme.

13. les hommes sont comme les animaux : désordonnés, insensibles et potentiellement violents... mais ils font de bons animaux de compagnie

14. Le cerveau d'un homme, c'est un peu comme les prisons : il n'y a pas assez de cellules pour le bien.

15. Les maris, c'est comme les enfants : ils sont toujours adorables quand ce sont ceux des autres.
 

<< auteurs inconnus >>

Partager cet article

Repost 0
Publié par Flo-Avril - dans LES RIRES
commenter cet article
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 00:00

 

 

 



Pourquoi les vols d'oiseaux migrateurs se mettent-ils en V ?
Tous les ans, des oiseaux d'une même espèce se mettent en formation pour aller migrer plus au sud ou plus au nord selon la saison. Lors de cette formation, ils vont prendre une place définie. Le premier guidera les autres qui seront derrière lui et voleront de façon décalée. On peut ainsi observer ces vols qui représentent souvent un grand V.

Les oiseaux se mettent ainsi pour deux raisons : la première est qu'ils possèdent des yeux sur les cotés et peuvent ainsi voir le congénère qui les précède. La seconde est qu'il existe des courants porteurs créés par le premier oiseau et ainsi de suite. Ils économisent ainsi leurs forces car les trajets sont longs.

Pourquoi pourrons-nous demain émettre des sons sans être entendu ?
Nous pourrons demain émettre des sons sans être entendu grâce aux travaux d'une équipe de physique quantique de l'université de vienne. Nous percevons les sons ambiants car, comme toutes les ondes, ils se propagent tous azimuts en se diffractant. Les trois chercheurs viennois expérimentent, pour l'instant sur modèle informatique et sur des ondes statiques, une méthode permettant de les acheminer d'un point à un autre, sur une trajectoire définie.

Par ce procédé, on pourra par exemple envoyer un son, ou tout autre train d'ondes, d'un coin à l'autre d'une pièce sans que les autres occupants du lieu ne l'entendent. Des applications médicales sont envisageables, notamment en radiothérapie pour traiter une tumeur sans dégrader les tissus sains environnants.

Pourquoi ne pouvons nous plus nous contrôler lors d'un fou rire ?
Les mécanismes qui provoquent le rire ne sont pas encore parfaitement connus, toutefois une étude américaine récente lève un peu le voile. Au même titre que d'autres actes stéréotypés comme les bâillements, les pleurs ou la toux, le rire est communicatif avec cette distinction que l'entendre est essentiel à sa transmission.
Le son du rire excite des régions cérébrales exclusivement affectées au contrôle des muscles du rire et du sourire. Le cerveau nous invite en quelque sorte à copier le comportement des autres pour créer un lien social. Dans le cas de fou rire, on pense que ce processus s'auto alimente et que ce détecteur de rire s'affranchit, sans raison apparente, du contrôle de l'esprit.

Sources: pourquois.com

Partager cet article

Repost 0
Publié par Flo-Avril - dans UN PEU DE CULTURE!
commenter cet article

Un Sujet En Particulier ?

Sur ce blog il y a

Passe ta souris sur la première lettre de chaque ligne

Blogopotes

Cet ensemble de miniatures, représente mes amis, les personnes chez qui j'aime flâner et faire un petit coucou , laisser un commentaire chaque fois que j'en ai envie.

 

Si vous désirez vous y retrouver, laissez-moi un coucou à votre tour, je me ferai un plaisir de vous y accrocher et j'irai vous écrire une petite bafouille à mon tour.

Pose ton curseur sur les miniatures, tu verras apparaître les pseudonymes et tu auras le lien du blog

 

 

Alain TreiZe Aummani chtinoeil bubuneJoëlCannelle Dany Dix DomSimone Déesse GL katara PatriciaMamyAnnick Marie M-T Michel Nouche Patmamy QuichottineBigornette Nanou SpipAlainJeeretGabClnKinouLCDAndréla-cachinaM_PZip de loupTatarinetteAlinebikerMahinaFrançoisePaqueretteLaurentPatriarchGeoElianeValentineJ-P SilvestreMentaleJeanCricketValerieTiotTimiloKryNefertitiMartineTotoFancriSylfanfleur de lysBrenPhilippeZapiCloMichelOcecoolMartineRogerNadiaD@net

---------------------

Mon troisieme recueil

Thebook edition a classé mon recueil dans la catégorie adultes, certains de mes poèmes étant érotiques

Acheter Foucades en mots tressés

http://a-fleur-de-plume.eklablog.com/

Ah tu es là

Mon premier recueil de poésies

Un second recueil avec une meilleure présentation et de nouveaux poèmes,  vient de voir le jour .

N'hésitez pas à vous l'offrir ou à l'offrir pourquoi pas !

 

Le livre