Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2008 6 09 /02 /février /2008 01:00


Jadis, il n'y avait sur terre aucun homme, aucun animal, ni arbre, ni pierre. Il n'y avait rien. Ce n'était qu'une vaste étendue désolée et sans limite, recouverte par les eaux.
Dans le silence des ténèbres vivaient les dieux Tepeu, Gucumats et Hurakan. Ils parlèrent entre eux et se mirent d'accord sur ce qu'ils devaient faire.

Ils firent jaillir la lumière qui illumina pour la première fois la terre. Puis la mer se retira, laissant apparaître des terres qui pourront être cultivées, où les arbres et les fleurs pousseront. De douces senteurs s'élevèrent des forêts nouvellement créées.

Les dieux se réjouirent de cette création. Mais ils pensèrent que les arbres ne devaient pas rester sans gardiens ni serviteurs.
Alors ils placèrent sous les branches et près des troncs toute sorte d'animaux. Mais ceux-ci restèrent immobiles jusqu'à ce que les dieux leur donnèrent des ordres :
- Toi, tu iras boire dans les rivières. Toi, tu dormiras dans les grottes. Tu marcheras à quatre pattes et un jour ton dos servira à porter des charges. Toi, l'oiseau, tu vivras dans les arbres et tu voleras dans les airs sans avoir peur de tomber.

Les animaux firent ce qu'on leur avait ordonné. Les dieux pensaient que tous les êtres vivants devaient être soumis dans leur environnement naturel, mais ils ne devaient pas vivre dans le silence; car le silence est synonyme de désolation et de mort.
Alors ils leur donnèrent la voix. Mais les animaux ne surent que crier, sans exprimer une seule parole intelligente.

Attristés, les dieux tinrent conseil puis s'adressèrent aux animaux :
- Parce que vous n'avez pas eu conscience de qui nous étions, vous serez condamné à vivre dans la crainte des autres. Vous vous dévorerez les uns les autres sans aucune répugnance.

Entendant cela, les animaux tentèrent de parler. Mais seuls des cris sortirent de leur gorge et de leur museau. Les animaux se résignèrent et acceptèrent la sentence : bientôt ils seraient poursuivis et sacrifiés, leurs chairs cuites et dévorées par les êtres plus intelligents qui allaient naître.

Avant de venir sur la Terre nous vivions ailleurs.
Juste avant notre naissance, un ange s'est penché sur nous en disant :
- Chuuut ! Tu ne dois pas te souvenir. Et il a appuyé son index sur nos lèvres en y laissant son empreinte.
Voilà pourquoi nous avons tous un creux entre le nez et la bouche.
C'est la marque, du secret oublié...

Partager cet article

Repost0
8 février 2008 5 08 /02 /février /2008 01:00


Ces petits chefs d'oeuvre sont des extraits de lettres reçues au Bureau des Allocations familiales. Pour ajouter un peu de piquant à la sauce, l'orthographe originale a été respectée (si je puis m'exprimer ainsi).


Dites-moi à quelle âge les enfants changes de prix.

Nous avons eu un décès qui recevait le chèque d'allocation.

J'ai été obligé de lui oter le lait qu'il buvait pour l'habiller.

Je suis dans les mains du docteur depuis que mon défunt marie est mort.

Vous avey coupé ma petite Thérèse en mai. Taché de lui arrangé cela pour l'autre mois.

J'accuse réception de ne pas avoir reçu mon chèque.

Je ne suis pas bien forte mais j'ai une santé de fer.

Donné-moi la raison dans lequel je ney pas encore reçu le reculage de mon François.

Si vous plaît débarqué ma Pauline dessus l'allocation pour qua travaille.

Mon garçon a travaillé dans une chope de viande sur un bicig.

J'ai été malade d'une maladie de naissance.

J'espère cher monsieur que vous allé réparé votre trompe.

J'ai depuis le 4 octobre un petit garçon qui forme le é de la même série.

Il est mort le 7 mai et enterré le 10 par accident.

Mon petit garçon a poigné une confection de poumons.

J'ai dépensé beaucoup pour elle : des lunettes qu'elle sera obligé de porter toute sa vie parce qu'elle a un défaut d'image.

J'en ai 4 avec moi et mon dernier est encore dans les mains de ma soeur.

Pouvez-vous me dire si une femme qui a eu quinze enfants et qui a laissé son mari pour s'accoter à un vieux garçon qu'elle a eu un enfant avec lui, a-t-elle le droit aux allocations?

J'ai bien confiance à mes enfants, et mon mari davantage puisqu'il est incapable de sortir depuis neuf ans qu'il est paralysé.

Je suis séparé de mon défunt mari

Envoyez-moi mon chèque le plus tôt possible, car je suis pour tomber malade d'une journée à l'autre.

Partager cet article

Repost0
7 février 2008 4 07 /02 /février /2008 01:00


Les raviolis c'est mercredi et pourtant!!

Pâte pour 4 personnes
400 gr de farine, 4 oeufs

Farce
1 cs huile
1 oignon haché finement
1 gousse d'ail
1 petite carotte coupée en julienne
400 gr de haché de veau
40 gr de pain de mie émietté
parmesan à volonté
sel et poivre

Sauce tomate
boite de purée de tomates
oignon haché
sel et poivre
thym

  • 1. Faire revenir dans l'huile les légumes et l'ail. Rajouter la viande hachée et laisser cuire lentement en écrasant bien la viande avec une fourchette.
  • 2. Rajouter le parmesan et la mie de pain, le sel et le poivre. Mélanger. Donner quelques coups de mixer, mais grossièrement, sinon cela devient une pâte trop homogène.
  • 3. Étaler la pâte la découper à l'aide d'un petit verre et fourrer les raviolis. Laisser sécher, d'après la recette c'est quelques heures, mais je les ai laissé sécher 30 minutes.
  • 4. Hacher finement l'oignon pour la sauce, rajouter la purée de tomates, poivre, sel, et thym. Laisser cuire une dizaines de minutes. Rajouter le reste de farce s'il y en a.
  • 5. Cuire les raviolis 3 minutes dans de l'eau bouillante, jusqu'à ce qu'ils flottent.
  • 6. Servir avec la sauce tomates parsemer de parmesan ou de dés de mozzarella.

Bon appétit


undefined

Partager cet article

Repost0

Un Sujet En Particulier ?

Sur ce blog il y a

Passe ta souris sur la première lettre de chaque ligne

Blogopotes

Cet ensemble de miniatures, représente mes amis, les personnes chez qui j'aime flâner et faire un petit coucou , laisser un commentaire chaque fois que j'en ai envie.

 

Si vous désirez vous y retrouver, laissez-moi un coucou à votre tour, je me ferai un plaisir de vous y accrocher et j'irai vous écrire une petite bafouille à mon tour.

Pose ton curseur sur les miniatures, tu verras apparaître les pseudonymes et tu auras le lien du blog

 

 

Alain TreiZe Aummani chtinoeil bubuneJoëlCannelle Dany Dix DomSimone Déesse GL katara PatriciaMamyAnnick Marie M-T Michel Nouche Patmamy QuichottineBigornette Nanou SpipAlainJeeretGabClnKinouLCDAndréla-cachinaM_PZip de loupTatarinetteAlinebikerMahinaFrançoisePaqueretteLaurentPatriarchGeoElianeValentineJ-P SilvestreMentaleJeanCricketValerieTiotTimiloKryNefertitiMartineTotoFancriSylfanfleur de lysBrenPhilippeZapiCloMichelOcecoolMartineRogerNadiaD@net

---------------------

Mon troisieme recueil

Thebook edition a classé mon recueil dans la catégorie adultes, certains de mes poèmes étant érotiques

Acheter Foucades en mots tressés

http://a-fleur-de-plume.eklablog.com/

Ah tu es là

Mon premier recueil de poésies

Un second recueil avec une meilleure présentation et de nouveaux poèmes,  vient de voir le jour .

N'hésitez pas à vous l'offrir ou à l'offrir pourquoi pas !

 

Le livre