Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 12:33

Ceci est mon 2000ième article

Le ciel voilé, cerné de gros nuages grisonnants, laissait deviner l’approche d’un orage.

Dans la vallée paisible, le souffle léger du vent, faisait frémir les feuillages des arbres et courber les herbes folles les plus rebelles…

Popeline qui sentit l’arrivée imminente de la pluie, partit en courant s’abriter dans une vieille bergerie, abandonnée au milieu des grands prés.

Déjà l’odeur humide s’évaporant de la terre venait lui chatouiller les narines, la petite fille de chiffon huma les odeurs douces et suaves qui l’envahissaient…

Les gouttes de pluie tombèrent enfin ! Popeline ne risquait rien.

Dans la tiédeur de son abri de fortune, la poupée de chiffon regardait effrayée et admirative, le ciel se déchirer par la violence des éclairs qui zigzaguaient et illuminaient la vallée, désormais en pleurs !

Pensive, elle la vit à peine…

Une petite fille, marchait là sous la pluie devenue rageuse, elle n’était pas terrorisée par le vacarme du tonnerre, ni par le ballet intempestif des éclairs !

Popeline voyant le danger, appela de toutes ses forces l’enfant ruisselante de pluie, la petite fille de chiffon faisait de grands gestes, lui disant de venir au plus vite s’abriter et se protéger de l’orage qui devenait de plus en plus menaçant.

L’enfant arriva enfin dans l’asile improvisé, dégoulinante de pluie, le visage ruisselant de larmes, il y avait tellement de désespoir dans le regard de la petite fille que Popeline sentit sa gorge se serrer… Qu’est-ce qui peut rendre si triste et si inconsciente du danger une si jeune enfant ?

Gracieuse et toute menue, la fillette devait avoir à peine cinq ou six ans.

Ses fins cheveux blonds comme les blés, collaient sur son front haut, les larmes avaient pâli ses yeux d’un vert aussi profond que l’éclat d’une émeraude.

Cette enfant était d’une exquise joliesse, pourtant un savant mélange de désarroi et d’espoir semblait l’envahir…. Popeline au cœur tendre, en fût très émue.

Ensemble, en silence, les fillettes attendirent que l’orage s’éloigne et que la menace s’écarte définitivement.

L’accalmie ne se fit point attendre, déjà la pluie avait cessé et le soleil commençait à pointer délicieusement ses premiers rayons doux et tièdes.

Popeline se décida enfin, à demander à la fillette ce qui la rendait si triste…

Elle s’appelait Elwing, pluie d’étoiles en langage Elfique, sa maman adorait les fées, les elfes et lui contait de merveilleuses histoires, d’un pays imaginaire, nommé Féerie.

Elwing avait six ans et venait de perdre son compagnon de jeux, un adorable petit chat noir, bien imprudent qui n’avait pas vu la voiture arriver !

La détresse de la petite fille était sans fin…

Sa mère, lui avait dit que l’Arc-en-Ciel qui se dessine dans le ciel, les jours ou le soleil joue avec la pluie, était un pont entre la Terre des humains et les êtres chers qui nous avaient quittés…

C’était la raison pour laquelle Elwing, errait les jours de pluie, le cœur emplit d’espoir d’apercevoir un Arc-en-Ciel qui lui permettrait de retrouver, même l’espace d’un instant, son petit ami.

Popeline, attendrit par cette jolie croyance, prit Elwing par la main et toutes deux s’éloignèrent de la bergerie…

La fillette aux grands yeux émeraude parlait timidement avec la poupée de chiffon, elle ramassait des grosses marguerites, encore gorgées de gouttelettes en récitant à voix basse :

- Je t’aime, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie… mon éternel ami !

Soudain, dans l’horizon limpide se dessina un superbe Arc-en-Ciel !

La surprise des fillettes fût grande, lorsqu’elles virent, haut, bien loin dans le ciel, tout un petit monde qui s’animait et s’agitait.

Elwing, les yeux rivés vers l’infini, aperçu le chaton, il était là lui aussi.

Tendrement, la petite fille, le regard embué de larmes lui envoya un doux baiser.

Mais déjà les couleurs lumineuses de cet Arc de Lumière se firent plus pâles, jusqu’à disparaître, laissant place à un ciel sans nuage.

Les fillettes se regardèrent troublées par cet événement inattendu, le cœur envahit d’un baume d’une délicieuse douceur.

Alors, c’était vrai ! Nous ne perdons jamais ceux que l’ont a aimé, ils sont toujours là, près de nous…

Et si c’était dans la beauté d’un Arc-en-Ciel !

Partager cet article

Repost0
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 10:36

 

 


Elle arpente les trottoirs dans un songe confiné
Un roulis doucereux sur un funeste destrier
Une sorte de virevolte du ciel dans l'azur
L’essor est chimérique quand est sanglée la voix

Les nuits où l'astre lune fait mine de briller
Chemise d'égérie et un teint de pouponne
Elle défalque chaque bruit de ce coeur essoufflé
Le regard perdu aux cieux pour mieux rêver

Sur l'asphalte maculé de lourdes arlequinades
Elle accroche avantages et œillades maussades
Pour ne rien regretter du miel de sa taule
Il est bien des façons de liquéfier l’offense

Et c’est en abdiquant au colloque des blasés
Qu'elle devient soudain la catin du non-sens
Cette femme vendue au marché de l'amour
Voit ses larmes couler sur l'oreiller fangeux.
 

 

*´¨ )
¸.•´¸.•´¨) ¸.•*¨)
©(¸.•´ (¸.•´ .•´ : (´¸.•*´¯`*•--> © Flo


Numéro du détenteur - 00049736

 

 

Partager cet article

Repost0
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 12:54
J'ai testé Cerruti 1881

Il offre aux femmes un parfum intimiste à l'élégance authentique. Boisé et fleuri, le parfum est une sonate somptueuses y alliant l'essence de la fleur de lin pour la combiner aux notes douces de bois blonds. Irrésistible au toucher, CERRUTI 1881 un parfum pour une femme sensuelle et raffinée.


Pur, fluide, naturel. Son charme discret, intimiste, délicat, aux antipodes de toute agression, suggère, émeut et caresse.
Floral boisé, gorgé de mimosa ,d'iris, de violette, freesia, jasmin, bergamote, rose, sur une base de bois de santal, de cèdre d'ambre de vanille et une note de musc en font une eau de toilette féminine subtile et pleine de légèreté .


Le flacon tout de galbe vêtu n'est pas sans rappeler les formes d'une femme et son verre dépoli est une merveille au toucher.
Il est tout simplement irrésistible.


Acheté en ligne sur Paris XL pendant les soldes à moins 50% = 32,52€ pour 100ml.
En plus du prix attractif, les frais de livraison étaient gratuits.

Partager cet article

Repost0

Un Sujet En Particulier ?

Sur ce blog il y a

Passe ta souris sur la première lettre de chaque ligne

Blogopotes

Cet ensemble de miniatures, représente mes amis, les personnes chez qui j'aime flâner et faire un petit coucou , laisser un commentaire chaque fois que j'en ai envie.

 

Si vous désirez vous y retrouver, laissez-moi un coucou à votre tour, je me ferai un plaisir de vous y accrocher et j'irai vous écrire une petite bafouille à mon tour.

Pose ton curseur sur les miniatures, tu verras apparaître les pseudonymes et tu auras le lien du blog

 

 

Alain TreiZe Aummani chtinoeil bubuneJoëlCannelle Dany Dix DomSimone Déesse GL katara PatriciaMamyAnnick Marie M-T Michel Nouche Patmamy QuichottineBigornette Nanou SpipAlainJeeretGabClnKinouLCDAndréla-cachinaM_PZip de loupTatarinetteAlinebikerMahinaFrançoisePaqueretteLaurentPatriarchGeoElianeValentineJ-P SilvestreMentaleJeanCricketValerieTiotTimiloKryNefertitiMartineTotoFancriSylfanfleur de lysBrenPhilippeZapiCloMichelOcecoolMartineRogerNadiaD@net

---------------------

Mon troisieme recueil

Thebook edition a classé mon recueil dans la catégorie adultes, certains de mes poèmes étant érotiques

Acheter Foucades en mots tressés

http://a-fleur-de-plume.eklablog.com/

Ah tu es là

Mon premier recueil de poésies

Un second recueil avec une meilleure présentation et de nouveaux poèmes,  vient de voir le jour .

N'hésitez pas à vous l'offrir ou à l'offrir pourquoi pas !

 

Le livre