Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 00:00

 

 

 



Il était une vieille qui lisait les mots pour ne pas qu'ils tombent dans l'oubli...
Affairée sur son livre elle les relisait.
Jamais elle ne devait se lasser de les dire.
Bientôt plus de 20 ans qu'elle était attablée dans la bibliothèque de Quichottine et relisait sans cesse tous les mots obsolètes.

Des mots jetés aux oubliettes, des mots presqu' oubliés, c'était désuet de penser qu'ils étaient surannés, tombés dans l'oubli il ne le fallait pas...

Et la vieille reprenait sa lecture silencieuse avant de débagouler comme un patache à l'exipit de son oeuvre qui n'avait plus de locuteur...

Elle était en appétence lisait pour son plaisir, tout comme bacchanale elle lisait à l'excès.


Parfois à bout de force elle balbutiait tel un boustrophédon, mais bien vite reprenait et s'amusait à corroborer ses dires, tout  cela pouvait plaire et la vieille reprenait, parfois elle était contrite de savoir qu'un mot mal prononcé tomberait comme ce cuistre qu'elle avait fait taire.

Elle lisait tous ces mots même les diatribes, elle ne devait pas oublier de les citer sous peine de se voir infliger de tout relire pourtant si elle avait été un peu épistolaire, ça lui aurait évité d'être comme ce fieffé foutriquet.

Elle levait souvent les yeux pour voir le regard sibyllin dont elle avait subi la gouaillerie, de tous ces godelureaux, car elle fut jolie dans ses vingts ans, elle n'était pas faconde. Elle pensait que ce qu'elle pouvait dire n'était que fifrelin et que cet escogriffe qui un jour l'avait courtisée pouvait bien se gausser, ce n'était pas l'heure de s'arrêter de lire elle ne pouvait pérégriner, elle ne laissait pas d'atermoiement à sa lecture.

Elle ne pouvait se permettre d'être jaculatoire ni même de musarder et reprenait la course aux mots, pour ne pas les voir péricliter.

Bientôt la fin viendrait et la délivrerait de cet odalisque dont elle s'était éprise, il serait en pâmoison, ce n'était pas le moment ni le jour ni l'heure de pérégriner, la lecture reprenait truculente et sans truchement aucun.

Un jour une autre petite vieille reprendrait la lecture sans vacuité de tous ces mots versatiles et sans vergogne !

 

 

 

*´¨ )
¸.•´¸.•´¨) ¸.•*¨)
© (¸.•´ (¸.•´ .•´ : (´¸.•*´¯`*•-->   ©Flo  

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Flo-Avril - dans UN PEU DE CULTURE!
commenter cet article
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 00:00

 

 

 

La charmille du hêtre s'enjolive de pourpre
Et dans le clair matin, tourbillonne au vent
Les accents de l'été tout doucement s'éteignent
Pirouettant dans des jeux de lumière

Dans le grand sablier, les grains doucement s'égrènent
Et délicatement se fondent en mouton
Moelleux d'une brioche tout mollement s'étale
Dans la délicatesse des fragiles silences

Je glane la tendresse des derniers renoncules
L'automne en ondes pures se pare de topaze
Prend des rouilles chantants et glisse vers demain
Le soleil est bien loin dans l'infime horizon

Un bourgeon de cristal plus fièrement se dresse
Oublie que c'est fini et brille de mille feux
J'ondoie tel un brin d'herbe dans l'autan virevoltant
Et m'abandonne sur l'aile du dernier papillon.

 

Numéro du détenteur - 00049736 

 

 

*´¨ )
¸.•´¸.•´¨) ¸.•*¨)
© (¸.•´ (¸.•´ .•´ : (´¸.•*´¯`*•-->   ©Flo  

 

  papillons-jaunes.giftwo-butterflies3.gif

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Flo-Avril - dans POESIE
commenter cet article
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 00:00

 

 

 

Au pays du cirque Magique, un drame se joue. Le clown Kiférire ne trouve plus son nez rouge !
Il le cherche partout, dans les loges, dans le chapiteau, dans les écuries, sous les estrades, sous les tapis….
Il lève la tête pour regarder vers les acrobates, rien !
Il va voir les singes, les lions, les éléphants, rien ! Pas de nez rouge nulle part !
C’est le drame car la prochaine représentation est dans quelques heures……..
Il regarde même sous la queue du boa Cricri, sous les pattes du tigre Léon, derrière l’oreille de la girafe Julie, rien pas de nez rouge il est perdu !!!!!!
L’horloge vient de sonner quatre heures et les petits enfants qui habitent dans le cirque Magique croquent leur goûter sans se douter des misères du clown Kiférire.
Kiférire ne sait plus où chercher et, seul dans sa roulotte, de grosses larmes coulent de ses yeux entraînant des traces sur la peinture blanche de son visage.
Il interroge l’homme orchestre Kifaiboum, le magicien Tesmalin, le dompteur Hercule, personne n’a rien vu !
Il pense soudain que de la peinture rouge fera l’affaire, mais hélas le dernière goutte a été utilisée pour repeindre les bancs du cirque.
« Qui a bien pu être assez méchant pour me cacher mon nez rouge pleurniche t’il !
Soudain une petite colombe se pose sur la fenêtre.
Elle regarde Kiférire si triste, si malheureux.
Alors elle lui dit dans l’oreille : « Si tu veux je peux t’aider, moi je sais qui t’a pris ton nez rouge »
Kiférire n’en revient pas ! Un oiseau qui parle et ce n’est même pas un perroquet !
« Non lui dit la colombe je suis la fée Cloé et je sais où est ce nez rouge que tu cherches depuis un long moment.
Si tu lèves la tête tu pourrais peut être le voir, mais il ne fait pas encore nuit.
Mais cependant je peux avec mon téléphone qui est dans le manche de ma baguette magique te mettre en contact avec l’auteur de ce larcin ! »
Kiférire ne sais pas trop ce qu’il doit croire, mais le temps presse, le spectacle va bientôt commencer. S’il y a un moyen de retrouver son nez rouge alors allons-y !
Il colle son oreille sur la baguette de Cloé et entend « c’est moi la Lune !!!! Je suis honteuse mais c’est moi qui t’ai volé ton nez rouge.
De voir rire tous les soirs les petits enfants, j’ai trouvé mon ciel bien triste et là haut dans le ciel les petites étoiles ne s’amusent pas beaucoup.
Alors je n’ai pas résisté au plaisir de faire rire les étoiles moi aussi. Mais il me fallait ton joli nez rouge. Voilà maintenant tu sais tout alors je vais te le rendre bien sûr!
Kiférire n’en revient pas ! Il propose alors à la lune « si tu veux je vais t’en acheter un pour toi aussi et la fée Cloé te le porteras dès demain matin, dès que je serais près d’une ville pour aller faire cet achat »

Ainsi Kiférire peut ce soir là faire rire tous les petits enfants car la fée Cloé lui vient de lui rapporter son nez rouge.

Si vous levez la tête le soir les petits enfants vous pouvez peut être voir dans le ciel les étoiles scintiller de rire devant la lune qui fera son numéro de clown.


Contes pour enfants du monde

Partager cet article

Repost 0

Un Sujet En Particulier ?

Sur ce blog il y a

Passe ta souris sur la première lettre de chaque ligne

Blogopotes

Cet ensemble de miniatures, représente mes amis, les personnes chez qui j'aime flâner et faire un petit coucou , laisser un commentaire chaque fois que j'en ai envie.

 

Si vous désirez vous y retrouver, laissez-moi un coucou à votre tour, je me ferai un plaisir de vous y accrocher et j'irai vous écrire une petite bafouille à mon tour.

Pose ton curseur sur les miniatures, tu verras apparaître les pseudonymes et tu auras le lien du blog

 

 

Alain TreiZe Aummani chtinoeil bubuneJoëlCannelle Dany Dix DomSimone Déesse GL katara PatriciaMamyAnnick Marie M-T Michel Nouche Patmamy QuichottineBigornette Nanou SpipAlainJeeretGabClnKinouLCDAndréla-cachinaM_PZip de loupTatarinetteAlinebikerMahinaFrançoisePaqueretteLaurentPatriarchGeoElianeValentineJ-P SilvestreMentaleJeanCricketValerieTiotTimiloKryNefertitiMartineTotoFancriSylfanfleur de lysBrenPhilippeZapiCloMichelOcecoolMartineRogerNadiaD@net

---------------------

Mon troisieme recueil

Thebook edition a classé mon recueil dans la catégorie adultes, certains de mes poèmes étant érotiques

Acheter Foucades en mots tressés

http://a-fleur-de-plume.eklablog.com/

Ah tu es là

Mon premier recueil de poésies

Un second recueil avec une meilleure présentation et de nouveaux poèmes,  vient de voir le jour .

N'hésitez pas à vous l'offrir ou à l'offrir pourquoi pas !

 

Le livre