Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 00:00

 

 

Dans la maison d'un marchand, de nombreux enfants se réunirent un jour, des enfants de familles riches, des enfants de familles nobles. Monsieur le marchand avait réussi; c'était un homme érudit puisque jadis, il était entré à l'Université. Son père qui avait commencé comme simple commerçant, mais honnête et entreprenant, lui avait fait lire des livres. Son commerce rapportait bien et le marchand faisait encore multiplier cette richesse. Il avait aussi bon cœur et la tête bien en place, mais de cela on parlait bien moins souvent que de sa grosse fortune. Se réunissaient chez lui des gens nobles, comme on dit, par leur titre, mais aussi par leur esprit, certains même par les deux à la fois mais d'autres ni par l'un ni par l'autre. En ce moment, une petite soirée d'enfants y avait lieu, on entendait des enfants papoter; et les enfants n'y vont pas par quatre chemins. Il y avait par exemple une petite fille très mignonne mais terriblement prétentieuse; c'étaient ses domestiques qui le lui avaient appris, pas ses parents qui étaient bien trop raisonnables pour cela. Son père était majordome, c'était une haute fonction et elle le savait bien.
- Je suis une enfant de majordome, se vantait-elle.
Elle pouvait aussi bien être la fille des Tartempion, on ne choisit pas ses parents. Elle raconta aux autres qu'elle était "noble" et affirma que celui qui n'était pas bien né n'arriverait jamais à rien dans la vie. On pouvait travailler avec assiduité, si l'on n'est pas bien né on n'arrivera à rien.
- Et ceux dont les noms se terminent par sen, proclama-t-elle, ne pourront jamais réussir dans la vie. Devant tous ces sen et sen, il n'y a plus que poser ses mains sur les hanches et s'en tenir bien à l'écart !
Et aussitôt elle posa ses jolies petites mains à sa taille, les coudes bien pointus pour montrer aux autres comment il fallait traiter ces gens-là. Quels jolis bras avait-elle! Une petite fille très charmante!
Or, la fille de monsieur le Marchand se mit en colère. C'est que son père s'appelait Madsen et c'est aussi, hélas! un nom en sen; elle se gonfla et déclara avec fierté :
- Seulement mon père peut acheter pour cent écus d'or de friandises et les jeter dans la rue! Et pas le tien !
- Ce n'est rien, mon père à moi, se vanta la fillette d'un rédacteur,, peut mettre ton père et ton père et tous les pères dans le journal ! Tout le monde a peur de lui, dit maman, car c'est mon père qui dirige le journal.
Et elle leva son petit nez comme si elle était une vraie princesse qui doit pointer son nez en l'air.
Par la porte entrouverte, un garçon pauvre regardait. Il était d'une famille si pauvre qu'il n'avait même pas le droit d'entrer dans la chambre. Il avait aidé la cuisinière à faire tourner la broche et, en récompense, on l'autorisait à présent à se placer pour un petit moment derrière la porte pour regarder ces enfants nobles, pour voir comme ils s'amusaient bien; c'était un grand honneur pour lui.
- Oh, si je pouvais être l'un d'eux ! soupira-t-il.
Puis il entendit ce qu'il s'y disait et cela suffit à lui faire baisser la tête. Chez lui, on n'avait pas un écu au fond du bahut, et on ne pouvait pas se permettre d'acheter les journaux et encore moins d'y écrire. Et le pire de tout : le nom de son père, et donc le sien aussi, se terminait par sen, il n'arriverait donc jamais à rien dans la vie. Quelle triste affaire ! On ne pouvait pourtant pas dire qu'il n'était pas né, pas cela, il était bel et bien né, sinon il ne serait pas là.
Quelle soirée !
Quelques années plus tard, les enfants devinrent adultes. Une magnifique maison fut construite dans la ville. Dans cette maison, il y avait plein d'objets somptueux, tout le monde voulait les voir, même des gens qui n'habitaient pas la ville venaient pour les regarder. Devinez à quel enfant de notre histoire appartenait cette maison ? Et bien, la réponse est facile ... ou plutôt pas si facile que ça. Elle appartenait au pauvre garçon, parce qu'il était quand même devenu quelqu'un bien que son nom se terminât en sen, il s'appelait Thorvaldsen. Et les trois autres enfants ? Ces enfants remplis d'orgueil pour leur titre, l'argent ou l'esprit ? Ils n'avaient rien à s'envier les uns aux autres, ils étaient égaux ... et comme ils avaient un bon fond, ils devinrent de bons et braves adultes. Et ce qu'ils avaient pensé et dit autrefois n'était que ... papotage d'enfants.

 

Hans Christian Andersen

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dicentim 20/08/2011 09:48


Un très bon samedi ma Flo.
Et bravo pour les beaux textes de ton blog.
:-)


timilo 20/08/2011 06:43


Une douceur à lire , ces petits papotages
Bon wekend ,FLO
BISOUS
TIMILO


paquerette 19/08/2011 15:47


Super la dernière histoire, enfin il en a bien profité quand même !!!
bisous


Quichottine 19/08/2011 08:35


Encore un très beau conte à partager. Merci, Flo.

Passe une douce fin de semaine. Bisous.


Yvon 18/08/2011 22:03


très belle soirée, Flo
bisous


Tatarinette:0071: 18/08/2011 13:56


Bonjour Flo
je viens de rentrer alors de temps en temps je file de blog en blog pour faire mon coucou du jour.
Gros bisous


@lain 18/08/2011 11:42


Bonjour Flo

Une bien belle histoire qui se termine bien. Ca change de certains contes horribles !

Encore une fois je suis désolé de mon manque d'assiduité mais mon absence du grand weekend du 15 août ainsi que de nombreuses choses qui m'attendaient chez moi ne m'ont pas permis de visiter les
blogs amis comme j'aurais voulu le faire.

C'est chose faite maintenant et je vais tâcher de m'y tenir.

Je te souhaite une excellente journée

Bisous

@lain


Jean 18/08/2011 10:34


Le petit bonjour
Jean


Dicentim 18/08/2011 10:30


Un très bon jeudi à toi ma Flo.
bisous.
:-)


VIENS chez Daninoune 18/08/2011 10:17


Une jolie histoire qui remet tout le monde à sa place (lol)
Bonne journée!


Sylvie 18/08/2011 08:34


ha ! un monde ou tout le monde est gentil... il faut des contes pour donner ainsi de l'espoir
belle journée
amicalement
sylvie


bernard 18/08/2011 07:05


Bien joli conte. Bonne journée.


:0014:dom 18/08/2011 06:50


Bon jeudi.
Bisoux +

dom


Martine / Eglantine 18/08/2011 06:42


Tout n'était que papotage d'enfant, je dirais plutôt rêve d'enfant....


katara 18/08/2011 03:13


Encore un beau conte, belle journée à toi Flo bises


Joelaindien 17/08/2011 21:50


Merci pour ce bel article !


marithe 17/08/2011 21:49


jolie morale, rien ne sert de se lamenter faut foncer et ne pas toujours pleurer sur son sort ?? biosus poupette


mentale 17/08/2011 21:33


Un temps superbe aujourd'hui, comme j'étais de repos, j'ai profité de ma terrasse.

bise étoilée.


Valentine :0056: 17/08/2011 20:56


Pas mal. Bonne soirée, Flo !


souhila 17/08/2011 20:51


Un petit coucou rapide pour te souhaiter une bonne soirée !!

bisous


Un Sujet En Particulier ?

Sur ce blog il y a

Passe ta souris sur la première lettre de chaque ligne

Blogopotes

Cet ensemble de miniatures, représente mes amis, les personnes chez qui j'aime flâner et faire un petit coucou , laisser un commentaire chaque fois que j'en ai envie.

 

Si vous désirez vous y retrouver, laissez-moi un coucou à votre tour, je me ferai un plaisir de vous y accrocher et j'irai vous écrire une petite bafouille à mon tour.

Pose ton curseur sur les miniatures, tu verras apparaître les pseudonymes et tu auras le lien du blog

 

 

Alain TreiZe Aummani chtinoeil bubuneJoëlCannelle Dany Dix DomSimone Déesse GL katara PatriciaMamyAnnick Marie M-T Michel Nouche Patmamy QuichottineBigornette Nanou SpipAlainJeeretGabClnKinouLCDAndréla-cachinaM_PZip de loupTatarinetteAlinebikerMahinaFrançoisePaqueretteLaurentPatriarchGeoElianeValentineJ-P SilvestreMentaleJeanCricketValerieTiotTimiloKryNefertitiMartineTotoFancriSylfanfleur de lysBrenPhilippeZapiCloMichelOcecoolMartineRogerNadiaD@net

---------------------

Mon troisieme recueil

Thebook edition a classé mon recueil dans la catégorie adultes, certains de mes poèmes étant érotiques

Acheter Foucades en mots tressés

http://a-fleur-de-plume.eklablog.com/

Ah tu es là

Mon premier recueil de poésies

Un second recueil avec une meilleure présentation et de nouveaux poèmes,  vient de voir le jour .

N'hésitez pas à vous l'offrir ou à l'offrir pourquoi pas !

 

Le livre