Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2010 6 03 /04 /avril /2010 00:51

 

 

 

Un conte de Micheline Boland


Un jour, au retour de Rome, une cloche batifole. Là, elle fait un brin de causette avec des nuages.

"Qu'est-ce qui rend vos formes si diverses, si changeantes ? Qu'est-ce qui vous rend si rose ou si gris par moment ? Je vous en prie répondez-moi avant que je n'aille de nouveau m'enfermer dans le banal clocher d'où je viens."

Elle pleurniche, espérant s'attirer leur bonne grâce. "Un seul voyage par an c'est bien peu pour un être de ma qualité. Imaginez ma solitude quotidienne. Donnez-moi donc votre recette pour changer comme vous le faites.

" Elle s'extasie : "O on dirait un paon, puis un éléphant, puis un ours debout sur ses pattes. Quel spectacle ! Vous êtes géniaux !"

Un peu de flatterie produit parfois des résultats étonnants, n'est-il pas vrai ? Mais les nuages demeurent muets. Ils se contentent de suivre leur petit bonhomme de chemin sans se soucier d'elle. Faute de résultats avec les nuages, elle s'arrête pour contempler les oiseaux, les forêts, les cours d'eau. Elle rit du vol d'un oiseau retardataire. Elle s'amuse à voir se cacher puis réapparaître un ruisseau parmi des herbes folles. Elle descend un peu pour mieux observer les fleurs, les animaux gambadant dans les bois, les poissons nageant dans des étangs. Ceci ralentit sa progression. Jamais, elle ne sera rentrée pour Pâques. Quand enfin, elle reprend conscience de sa tâche, il est trop tard. Elle a beau s'appliquer, elle manque d'énergie. Il faut dire qu'elle est plus que remplie d'œufs et de sujets en chocolat. La voilà qui s'affole. Plus elle panique, moins elle trouve la force d'avancer.

Passe alors un grand oiseau, qui paraît glisser avec une telle facilité qu'elle se met à l'envier. Elle parle bas pour elle-même, mais il l'entend geindre :

"Il me faudrait un peu de la puissance de cet oiseau. Qu'est-ce que je ne donnerais pas pour qu'il m'emmène secrètement avec lui jusqu'à mon clocher !"

Alors, lui qui sous ses grands airs de seigneur dissimule une faiblesse appelée gourmandise, n'est pas prêt à laisser passer l'aubaine. Il fait demi-tour, tournoie autour d'elle, plonge, remonte. Il se laisse admirer, envier puis, mine de rien propose:

"Puis-je vous aider ma chère vous me paraissez tellement fatiguée ?

" Elle se laisse convaincre sans effort. Bientôt la voilà agrippée, voyageant à une vitesse indescriptible. La voilà proche du but, mais l'oiseau se pose avec elle, la renverse sur la prairie proche de l'église. En quelques coups de bec, il vole tout son chargement qu'il camoufle comme il peut entre ses ailes et qu'il prend dans ses serres. En quelques secondes, elle est dépouillée de son bien par ce détrousseur des airs.

"Merci pour ces friandises. Chaque travail mérite salaire n'est-ce pas ?"

Sur ces mots, l'oiseau la quitte. Elle l'entend se moquer, ricaner, se glousser.Elle gémit. L'heure est aux regrets, au repentir. Tant bien que mal, elle se redresse et rejoint son petit clocher banal. Par sa faute, les enfants du village seront privés de chocolat. Elle s'examine avec le plus grand soin. Plus le moindre copeau de chocolat, plus le moindre œuf, le moindre sujet. Elle pleure et ses pleurs parviennent jusqu'aux cieux.

"J'ai honte. Je suis furieuse. Comment oserai-je encore sonner ? J'en veux à ces nuages, ces paysages verdoyants et surtout à cet oiseau de malheur. Maudits soient-ils tous et maudit soit le chocolat !"

A peine a-t-elle parlé ainsi, que la voici transformée tout entière en chocolat. Le matin de Pâques, se répand par tout le village une délicieuse odeur. Pourtant, les jardins sont vierges des sujets qui les décorent habituellement, ce matin là. Avant la messe, impossible au sacristain de faire tinter la cloche. Le pauvre homme est désappointé. Il va aller voir là-haut mais au plus il s'approche, au plus il est écœuré par l'odeur. Le sens du devoir étant le plus fort, il progresse en dépit des hauts de cœur. Enfin, il aperçoit la cloche fautive, immense, brillante, brune, décorée d'une sorte de pictogramme. Il court se confier à son curé.

"Il n'y a plus qu'à la casser, à la partager entre tous les habitants du village", estime le curé.

Ce qui est dit, est fait. Il faut même avoir recours au bûcheron pour avoir raison de la cloche. Le curé est bien désappointé de se trouver sans cloche mais les enfants sont ravis. Jamais il n'y a eu autant de chocolat pour un jour de Pâques. Jamais le chocolat n'a eu un arôme à la fois si doux et si puissant. Longtemps des effluves de chocolat restèrent présentes dans tout le village. Les jours qui suivirent, on vint de tous les environs pour flairer et pour déguster. Quelques jours plus tard, tous les villageois s'unirent pour rassembler les fonds nécessaires à l'achat d'une nouvelle cloche. Il faut dire que la vente des surplus de chocolat aux étrangers alimenta pour beaucoup la collecte. Ainsi fut remplacée l'inconsciente. On ne s'expliqua pas ce qui était arrivé. On évita tout commentaire. Les années suivantes, la nouvelle cloche remplit son rôle à la perfection.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jupiter 05/04/2010 14:33


j'ai adoré, cette pauvre petite cloche qui musarde , qui est victime d'un pirate de l'air , puis d'un miracle
Mais tout finit bien , par une résurrection bien sûr
Gros bisous petite flo
amitiès pascales
jupi


lionne64 04/04/2010 18:15


Quelle écriture et quel beau comte si je puis dire! KISS


Jean 04/04/2010 16:24


C'est dommage que la cloche du coin ne se soit pas transformée en chocolat.... je me serais régalé...
Sincèrement
jean


cricket1513 04/04/2010 11:22


très joli conte bises £ et passe une belle journée


Eliane 03/04/2010 21:35


bonsoir amie,
Me voici vite tant que ma connexion daigne reprendre sa course

normale !!!! et cela dure depuis hier après midi ! dur


je te souhaite une belle soir€€ et belles pâques !

a bientot amie ..


RolloTomasi 03/04/2010 20:21


Bien évidement ce conte de pâques me donne nevie de chocolat, pas bien malin ça....mais superbe conte..Bon WE de Pâques Bises chocolatées


Oo° Kri °oO 03/04/2010 19:26


Très bon WE de Pâques... chocolaté (mes préférés : les Galler!)
:-)


Armide 03/04/2010 19:11


Joyeuses Pâques. Que les cloches sonnent à toutes volées. Que l'on soit ou non attachés aux significations religieuses de son langage, les tintements d'une cloche apportent beaucoup de gaité et de
réconfort. Toujours cela de pris.


Eglantine 03/04/2010 18:16


Joyeuses Pâques avec une petite cloche en chocolat..... Bisous


Santounette 03/04/2010 16:42


La pauvre cloche, elle n'a pourtant rien fait de mal.
Les villageois ont du se régaler avec le chocolat.
Bon week-end Flo
Pas trop pluvieux j'espère.
Bises


paquerette 03/04/2010 16:17


J'aurais bien aimé être là pour le chocolat
Bisous ma Flo en cette journée difficile pour toi


:0091: :0010: :0085: 03/04/2010 14:22


hello......et avec tout cela...@ demain même heure ....


Lmvie 03/04/2010 11:54


Joyeuses Pâques ma douce à toi et aux tiens

Je t'embrasse


Quichottine 03/04/2010 10:57


Un joli conte de Pâques.
Merci, Flo.

Je te souhaite de très belles fêtes, et j'espère que tu vas mieux.
Je t'embrasse très fort.


Laurent 03/04/2010 10:57


J'aime beaucoup cette histoire. On parle des péchés capitaux, enfin de certains...
Bonne Journée ma chère Flo
Bisoux, Lolo


canelle56 03/04/2010 10:05


Sourires.... bonne journée Flo
bisous


sophie 03/04/2010 09:14


Notre ciel de Pâques fait frissonner les cloches en les malmenant...
Bonne fêtes de Pâques chez toi ma Flo.
Bisous de ta nanou.


Dicentim 03/04/2010 08:53


Bon WE à la re-découverte de ton blog.
Flo d'un jour, Flo toujours.
:-)


biker06 03/04/2010 08:24


et oui !! l'apparence du prince charment n'est pas souvent dans son physique exterieur mais dans la beauté interieure..... Comment ne pas succomber aux envie de connaitre le monde !
bisous Flo et bonnes fetes pascale
pat


la rage au coeur 03/04/2010 08:08


histoire de cloche ! voilà un sujet bien d'actualité - Joyeuses Pâques ma Flo - mais au fait, pourquoi Flo Avril ? bisous amitiés


Un Sujet En Particulier ?

Sur ce blog il y a

Passe ta souris sur la première lettre de chaque ligne

Blogopotes

Cet ensemble de miniatures, représente mes amis, les personnes chez qui j'aime flâner et faire un petit coucou , laisser un commentaire chaque fois que j'en ai envie.

 

Si vous désirez vous y retrouver, laissez-moi un coucou à votre tour, je me ferai un plaisir de vous y accrocher et j'irai vous écrire une petite bafouille à mon tour.

Pose ton curseur sur les miniatures, tu verras apparaître les pseudonymes et tu auras le lien du blog

 

 

Alain TreiZe Aummani chtinoeil bubuneJoëlCannelle Dany Dix DomSimone Déesse GL katara PatriciaMamyAnnick Marie M-T Michel Nouche Patmamy QuichottineBigornette Nanou SpipAlainJeeretGabClnKinouLCDAndréla-cachinaM_PZip de loupTatarinetteAlinebikerMahinaFrançoisePaqueretteLaurentPatriarchGeoElianeValentineJ-P SilvestreMentaleJeanCricketValerieTiotTimiloKryNefertitiMartineTotoFancriSylfanfleur de lysBrenPhilippeZapiCloMichelOcecoolMartineRogerNadiaD@net

---------------------

Mon troisieme recueil

Thebook edition a classé mon recueil dans la catégorie adultes, certains de mes poèmes étant érotiques

Acheter Foucades en mots tressés

http://a-fleur-de-plume.eklablog.com/

Ah tu es là

Mon premier recueil de poésies

Un second recueil avec une meilleure présentation et de nouveaux poèmes,  vient de voir le jour .

N'hésitez pas à vous l'offrir ou à l'offrir pourquoi pas !

 

Le livre