Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 00:17



Une petite fille enjouée avec des boucles blondes de presque 5 ans, en attendant avec sa maman près de la caisse, aperçoit un collier de perles toutes brillantes en nacre dans une boite en aluminium rose!

- Oh! S'il te plait, maman, est-ce que je peux les avoir? Maman, je t'en supplie, s'il te plait?'

Vivement, la maman regarda à l'arrière de la boite rose et se tourna vers ces petits yeux bleus qui la suppliaient avec sa petite frimousse tournée vers le haut.

-Tu sais, si tu les veux vraiment, tu peux faire des choses extra à la maison et, en un rien de Temps, tu auras assez d'argent pour les acheter toi-même. Et ton anniversaire est seulement dans une semaine, tu auras sûrement des sous de ta grand-maman aussi.

Aussitôt que Jenny retourna à la maison, elle vida sa petite tirelire en forme de cochon...elle calcula 17 cents. Après le dîner, elle a fait plus que demander pour aider à la maison et, ensuite, elle est allée chez la voisine Mme Mc James en lui demandant si elle pouvait arracher ses mauvaises herbes pour 10 cents?

À son anniversaire, sa grand maman lui donna un autre dollar et, enfin, elle avait assez d'argent pour s'acheter le collier.

Oh, Jenny adorait ses perles. Ça la faisait sentir Madame et Grande fille. Elle les portait partout, à l'église le dimanche, à la garderie, même au lit!
 
Les seules fois qu'elles les enlevaient, c'était pour nager ou  Prendre un bain. Car sa maman lui avait dit que si elles étaient  trempées, elles tourneraient peut-être son cou au vert.

Jenny avait un père qui l'aimait beaucoup et, à chaque soir, quand il était temps de la mettre au dodo, il arrêtait tout ce qu'il faisait pour aller lui raconter une belle histoire.

Un soir, après avoir terminé son histoire, il demanda à Jenny:
- Est-ce que tu m'aimes?
- Oh que oui papa, tu le sais que je t'aime.
- Alors, donne-moi tes perles.
- Oh, papa, pas mes perles. Mais tu peux avoir ma Princesse, le cheval blanc de ma collection, celle avec la queue rose.  Tu te souviens papa? C'est toi qui me l'as offerte. C'est ma préférée.
- C'est ok, ma puce. Papa t'aime. Bonne nuit
Et comme toujours lui effleura la joue avec un bécot.

Environ une semaine plus tard, après le conte du soir, le papa
De Jenny lui demanda encore:

- Est-ce que tu m'aimes?
- Papa, tu sais que je t'aime.
- Alors, donne-moi tes perles.
- Oh papa, pas mes perles. Mais, tu sais, tu peux avoir ma poupée, la nouvelle, elle est toute neuve, celle que j'ai reçue pour mon anniversaire, elle est si belle et tu peux même avoir la petite couverture jaune qui est appareillée à ses souliers.
- C'est ok. Dors bien. Que Dieu te bénisse, ma puce. Papa t'aime.
Et comme toujours, il lui carressa la joue tendrement avec un bécot.

Quelques soirs passèrent, et un soir quand son papa est entré dans la chambre, Jenny était assise comme une indienne au pied du lit.
Comme il s'approchait d'elle, il remarqua son petit menton tout
Tremblant et une larme silencieuse qui coulait sur sa petite joue.

- Mais qu'as-tu Jenny? Quest-ce qui se passe?
Jenny ne dit rien mais leva ses petites mains menues vers son papa. Et quand elle les ouvrit, le collier de perles y était.  Avec une voix tremblante elle lui dit:
- Voilà papa, c'est pour toi.

Avec ses propres larmes qui coulaient sur son visage, le gentil papa de Jenny pris les fausses perles d'une main et de l'autre sortit de sa poche, un étui en velours bleu avec un collier en perles véritables et le lui donna.

Il les avaient depuis le début. Il attendait seulement qu'elle Lui donne les fausses perles pour qu'il puisse lui donner le Vrai trésor.

Il attend de nous qu'on lui donne les choses fausses à quoi on tient dans notre vie, pour les remplacer par un trésor magnifique.

Tenez-vous à quelque chose qu'il veut que vous vous débarrassiez?

Avez-vous des compagnons qui ne sont pas nécessaires et vous font mal? Des habitudes, des activités auxquelles vous êtes si habitué et attaché qu'il semble impossible de s'en débarrasser?

Parfois, c'est difficile de voir ce que l'autre main retient...



Partager cet article

Repost 0

commentaires

chaton pour les intimes... 16/05/2009 10:29

cette morale est très bien pour les personnes qui ont du mal à jeter ; à dire non comme moi merci pour cette belle approche ;-)

ELLIE 11/05/2009 17:35

Votre site est d,une grande douceur.Félicitation pour votre petite histoire de collier,magnifique .BONNE JOURNÉE ILLIANE

Miriel:0091: 10/05/2009 21:05

Jolie histoire, connue mais si vraie au fond....
Bonne nuit FLo....Bisouuuu

plume 10/05/2009 18:54

C'est une très belle histoire... oui, très belle!

Fancri 10/05/2009 15:36

Bon dimanche!!!!!
bonne fête aux mamans!
Bises Flo!

marie+the 10/05/2009 15:09

bon dimanche ma puce ...et gros bisousss

TreiZe 10/05/2009 13:03

Ce qu'une main peut prendre, elle peut tout aussi bien le donner dans l'autre. Ouvrons nos yeux et ne jugeons pas...nous avancerons peut être vers quelque chose de nouveau ainsi.

C'est évidemment une très très belle histoire.

@ bientôt petite soeur, je pense fort à toi.

Bisous tendres.

TreiZe

ESPERANCE 10/05/2009 01:17

une très belle histoire merci bises

mariessourire 09/05/2009 22:30

texte profond que celui là
comme il est dur de se détacher de nos habitudes
comme il est dur de faire confiance parfois aussi
sourire

Santounette 09/05/2009 21:57

C'est une belle histoire, très touchante.
Elle est très sympa ta partie commentaire avec le lapin qui dit "hello".
Bonne soirée

:0009:..:0022:..:0014:..:0038:..:0091:.. 09/05/2009 20:17

Il est vrai.....@ demain Flo...même heure !!

Jean 09/05/2009 18:41

Quelle image poignante de vérité...
Jean

florence 09/05/2009 15:15

merveilleuse et si profonde...

Henriette+Mauvaise-Foi 09/05/2009 13:54

une jolie histoiren un joli conte.. toujours de la douceur !

LeCarolo 09/05/2009 13:45

Bon après-midi ma chère Flo
Bisoux, Lolo

marie+the 09/05/2009 11:30

coucou ma flo

le matériel m'importe peu , les bijoux non plus ...et de plus je suis généreuse alors je donne ...je tricote pour les autres lol ...pour mes amies bien sûr .. ..gros bisous ma flo et bon ouik end

Dicentim 09/05/2009 10:56

L' histoire est vraiment très belle,
une larme coule de bonheur pour cette fille,
qui a trouver que l'amour et plus fort que le bien materiel.
:-)

Fancri 09/05/2009 10:32

Bon samedi! Bises Flo!

RolloTomasi 09/05/2009 09:15

Ben moi j'ai bien quelque chose mais ce n'est ni le lieu , ni le blog qui convient, donc je te donne mes bises sans en attendre contrepartie aucune..Bises du week end...R.T

canelle56 09/05/2009 09:12

humm touchée!!! cette leçon me concerne de plein fouet , donc à retenir merci Flo bonne journée

Un Sujet En Particulier ?

Sur ce blog il y a

Passe ta souris sur la première lettre de chaque ligne

Blogopotes

Cet ensemble de miniatures, représente mes amis, les personnes chez qui j'aime flâner et faire un petit coucou , laisser un commentaire chaque fois que j'en ai envie.

 

Si vous désirez vous y retrouver, laissez-moi un coucou à votre tour, je me ferai un plaisir de vous y accrocher et j'irai vous écrire une petite bafouille à mon tour.

Pose ton curseur sur les miniatures, tu verras apparaître les pseudonymes et tu auras le lien du blog

 

 

Alain TreiZe Aummani chtinoeil bubuneJoëlCannelle Dany Dix DomSimone Déesse GL katara PatriciaMamyAnnick Marie M-T Michel Nouche Patmamy QuichottineBigornette Nanou SpipAlainJeeretGabClnKinouLCDAndréla-cachinaM_PZip de loupTatarinetteAlinebikerMahinaFrançoisePaqueretteLaurentPatriarchGeoElianeValentineJ-P SilvestreMentaleJeanCricketValerieTiotTimiloKryNefertitiMartineTotoFancriSylfanfleur de lysBrenPhilippeZapiCloMichelOcecoolMartineRogerNadiaD@net

---------------------

Mon troisieme recueil

Thebook edition a classé mon recueil dans la catégorie adultes, certains de mes poèmes étant érotiques

Acheter Foucades en mots tressés

http://a-fleur-de-plume.eklablog.com/

Ah tu es là

Mon premier recueil de poésies

Un second recueil avec une meilleure présentation et de nouveaux poèmes,  vient de voir le jour .

N'hésitez pas à vous l'offrir ou à l'offrir pourquoi pas !

 

Le livre