Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2008 6 11 /10 /octobre /2008 00:00



Autrefois, le peuple des éléphants vivait au bord de la rivière Sankourou. Il avait pour roi le puissant et sage Khoro. Un jour, le petit tisserin se posa sur la défense de Khoro et lui raconta, tout effrayé : " Hélas, puissant Khoro ! c’est terrible ! Une foule d’êtres noirs à deux pattes est arrivée dans notre pays. Ils possèdent de drôles d’objets qui tuent. Ils s’étendent partout et dévastent tout sur leur passage. " Khoro sourit : " Je connais ces êtres. Ce sont les hommes. Ils sont petits et ne sont pas très forts. Leurs armes ne peuvent pas transpercer l’épaisse peau des éléphants. " Cependant, peu de temps après, Khoro cessa de sourire. Les hommes noirs n’étaient ni très grands, ni très forts, mais ils étaient nombreux. Certes, leurs armes ne pouvaient transpercer l’épaisse peau des éléphants.
Toutefois, une flèche bien lancée pouvait tuer un éléphant si elle le frappait à l’oeil. Les hommes brûlaient les forêts pour en faire des champs.
En outre, une terrible sécheresse éprouvait le pays. Les éléphants se trouvèrent aux abois. Ils mouraient de faim et par les armes des hommes noirs. C’est alors que le puissant Roi des Éléphants rassembla ses sujets et leur dit : " Cette terre n’est plus bénie des dieux. La famine et les hommes noirs nous font souffrir. Nous devons partir d’ici. Nous irons vers le soleil couchant. Notre route sera droite, comme l’était jusqu’à présent notre vie. Nous passerons sur tout ce qui se trouvera sur notre chemin, que ce soient les marécages ou les hommes noirs. Nous sommes peut-être un petit peuple, mais chacun de nous est plus fort que dix fois dix singes. Nous atteindrons notre but. Il n’en reste pas moins que ce pays a toujours été notre terre. Aussi, nous y reviendrons quelques jours chaque année, le premier mois qui suit la saison des pluies. Ainsi, nos enfants la connaîtront, les vieux et les malades pourront y vivre leurs derniers instants. " Ainsi parla le puissant Khoro, et il en fut comme il dit. Le passage des éléphants ressembla à celui d’une tornade : les arbres furent arrachés, les champs piétinés, les villages détruits. Beaucoup d’hommes périrent. La force des éléphants était effrayante.

Cela s’est passé, il y a longtemps, très longtemps, mais chaque année, les éléphants continuent à emprunter le même chemin pour montrer leur ancienne patrie à leurs petits et pour que les vieux puissent y mourir. Depuis ce temps, on ne trouve plus de cadavres d’éléphants dans la forêt car ceux-ci vont mourir sur les bords de la rivière Sankourou. Là se trouve leur cimetière bien que personne ne sache l’endroit exact.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sergio42 17/10/2008 08:51

bonjour touchant ton texte tu parle d'éléphant c'est vrait que comme d'autres espèces ils sont en voit de disparition la faute à l'homme bonne journée sergio42 amicalement

sergio42 17/10/2008 08:51

bonjour touchant ton texte tu parle d'éléphant c'est vrait que comme d'autres espèces ils sont en voit de disparition la faute à l'homme bonne journée sergio42 amicalement

Michel 13/10/2008 21:01

Bonsoir Flo !!!!!

Je ne connaissais pas cette histoire donnant pour terre d'origine aux éléphants leur célèbre cimetière. très grandes bises !!!!!!

canelle56 13/10/2008 08:23

bonjour
j'aime beaucoup toutes ses histoires pleine de tendresse et de sagesse
bises flo

shama 13/10/2008 07:28

Bonjour!
C'est un très beau texte, très émouvant!
Merci à toi pour ces lignes magnifiques!

Bonne journée!

run's 13/10/2008 06:28

Bien sympa le conte du cimetière des éléphants.
Partageons les fééries.
Voici qu'un arbre vous raconte...

http://runs-design.over-blog.com/article-21833186.html

Viviane 12/10/2008 19:29

Juste un bisou du dimanche soir
Amitiés
Viviane

jupiter 12/10/2008 16:56

puis les hommes vinrent et massacrèrent les éléphant, juste pour un trophée, une sorte de vanité ridicule armait leur fusil. Mère la terre se fâcha et fit en sorte que l'afrique redevienne la terre des éléphants, elle chassa les méchants humains , noirs ou blanc. Elle offrit aux vieux éléphants malades un havre de paix bien caché.
j'adore tes histoires Flo.
milles bisous et reposes toi bien

Phil 12/10/2008 15:34

Comme quoi, si vous avez un éléphant chez vous, ne le contrariez pas !

mamy ANNICK 12/10/2008 14:05

Merci pour ton passage, grâce à ANAK qui m'a donné quelques conseils sur mes erreurs, et surtout à KRI (je lui ai envoyé la copie du Design par mail, et elle a rectifié les erreurs, je ne comprenais rien à tous ces termes..je n'ai plus 20 ans) j'ai pris une copie précieuse, afin de ne pas recommencer mes erreurs, et j'ai ouvert un autre blog pour faire de essais.....
je te souhaite un bon dimanche Bisous Mamy ANNICK

marithé humour 12/10/2008 13:32

suite logique de la vie non ??? je t'envoie un gros bisou et bon dimanche ma tite princesse

TreiZe 12/10/2008 13:16

Ce mythe du cimetière des éléphants fût longtemps tenace. Mais il n'y a pas de fumée sans feu non plus.

J'ai beaucoup aimé lire cette histoire en tout cas.

Tendres bisous petite soeur.

Le Carolo 12/10/2008 10:13

Un bon dimanche et pleins de gros bisoux
Amitiés
Laurent

Francis 12/10/2008 09:05

Je te souhaite un bon dimanche (bien au chaud, car c'est tout gris-souris dehors).

Bisous Toi :0010:

rene 12/10/2008 07:05

tres belle legende
bon dimanche bise de canton
qing et rene

Baggins 12/10/2008 00:19

Trés beau texte, bon Dimanche à toi Flo ...Bises

Lmvie 12/10/2008 00:04

L'éléphant symbole d'une partie de ma vie
Je t'embrasse tendrement

Sissipaillette 11/10/2008 21:47

Elle est belle cette histoire. Le cimetière des éléphants est en effet, un vrai mystère.

J'espère que tu vas bien.

Doux baisers et douce soirée

mamy ANNICK 11/10/2008 21:18

Il y a le cimetière des hommes, chemin que nous avons du mal à accepter, et celui des éléphants, qui pour eux est une suite logique de leur parcours - j'espère avoir de tes nouvelles - bisous Mamy Annick

katherine 11/10/2008 20:07

Belle légende,merci Flo

Un Sujet En Particulier ?

Sur ce blog il y a

Passe ta souris sur la première lettre de chaque ligne

Blogopotes

Cet ensemble de miniatures, représente mes amis, les personnes chez qui j'aime flâner et faire un petit coucou , laisser un commentaire chaque fois que j'en ai envie.

 

Si vous désirez vous y retrouver, laissez-moi un coucou à votre tour, je me ferai un plaisir de vous y accrocher et j'irai vous écrire une petite bafouille à mon tour.

Pose ton curseur sur les miniatures, tu verras apparaître les pseudonymes et tu auras le lien du blog

 

 

Alain TreiZe Aummani chtinoeil bubuneJoëlCannelle Dany Dix DomSimone Déesse GL katara PatriciaMamyAnnick Marie M-T Michel Nouche Patmamy QuichottineBigornette Nanou SpipAlainJeeretGabClnKinouLCDAndréla-cachinaM_PZip de loupTatarinetteAlinebikerMahinaFrançoisePaqueretteLaurentPatriarchGeoElianeValentineJ-P SilvestreMentaleJeanCricketValerieTiotTimiloKryNefertitiMartineTotoFancriSylfanfleur de lysBrenPhilippeZapiCloMichelOcecoolMartineRogerNadiaD@net

---------------------

Mon troisieme recueil

Thebook edition a classé mon recueil dans la catégorie adultes, certains de mes poèmes étant érotiques

Acheter Foucades en mots tressés

http://a-fleur-de-plume.eklablog.com/

Ah tu es là

Mon premier recueil de poésies

Un second recueil avec une meilleure présentation et de nouveaux poèmes,  vient de voir le jour .

N'hésitez pas à vous l'offrir ou à l'offrir pourquoi pas !

 

Le livre