Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 10:59



Il était une fois un sapin.
Né à flanc de colline, dans une immense sapinière, il était entouré d’une très nombreuse famille ainsi que d’une multitude d’amis.
Dès qu’ils surent parler, lui, ses frères et soeurs, ainsi que les voisins sapineaux de leur âge, ils se mirent à imaginer chacun son avenir, conscients qu’un sapin bien né ne finit pas sa vie dans la sapinière.

L’un rêvait de devenir une charpente, il pourrait ainsi protéger les habitants de la maison de la pluie et du soleil, aussi s’efforçait-il de pousser un tronc bien épais.
Un autre rêvait de devenir l’étrave d’un bateau, un vigoureux trois-mâts fendant fièrement les océans, il pourrait ainsi visiter le monde, croiser la route des dauphins et devenir leur ami, aussi s’efforçait-t’il de pousser un tronc incurvé.
Un autre encore rêvait de devenir une table rustique autour de laquelle on viendrait boire et manger avec bonne humeur, il pourrait ainsi se réjouir pour longtemps des bonnes blagues et des rires des convives, aussi s’efforçait-il de pousser un tronc sans noeuds.

Plus loin, on rêvait de devenir une cabane dans les bois, abritant les confidences d’amoureux de passage ou protégeant les promeneurs surpris par l’orage et on poussait un tronc long et fin pour préparer de beaux rondins ; on rêvait de devenir la clôture d’un jardin préservant l’espace de jeux des enfants ; on rêvait de devenir un portail sculpté…
On rêvait, on rêvait et on se préparait à réaliser ses ambitions.

Mais tous les ans, au début de l’hivers des bûcherons venaient faire provision de jeunes sapins pour la fête de Noël.

Sapin de Noël? C’était justement le rêve de notre sapin, un rêve qu’il caressait tendrement de longues heures durant. Oh!, il se rendait bien compte qu’une carrière de sapin de Noël est bien plus éphémère que celle d’un bateau d’une table ou d’une cabane. Mais quel bien-être que de demeurer au chaud, protégé des froidures de l’hivers, que de malice à se couvrir de boules et de guirlandes, que de complicité à lancer à tout un chacun ses clins de lumières, que de joie à lire dans les regards étonnés et les cris émerveillés des enfants : une vie brève, mais si intense.
Un sapin de Noël, oui, mais pas n’importe comment, il voulait être grand, toucher au plafond, tout voir, pas un petit sapin de Noël qui n’a rien d’autre à voir que les genoux des gens.
Un sapin de Noël, oui, mais pas n’importe comment, il voulait être large, combler tout son espace, pas un étroit sapin de Noël que l’on décore d’une guirlande et de trois boules.
Un sapin de Noël, oui, mais pas n’importe comment, il voulait être touffu, rester lui-même malgré tout, pas un maigre sapin de Noël que l’on surcharge de décorations pour masquer sa nudité.

Aussi, ne se sentant pas prêt et pour échapper aux bûcherons, tous les ans, il jouait la comédie. Une fois, il courbait son tronc pour paraître tordu ; une autre fois, il laissait retomber ses branches jusqu’à terre pour paraître sans ampleur, une autre fois encore il perdait des aiguilles pour paraître trop nu.
Et une année, enfin, estimant son temps venu, il exhiba un tronc magnifique portant de larges branches bien touffues. Il était tout ému de se sentir si beau, tout fébrile à l’idée de réaliser enfin son rêve.

Mais il avait attendu trop longtemps, il était devenu bien plus haut qu’un plafond, bien trop large pour entrer dans un salon, bien trop fourni pour qu’on ne se risque à aller y accrocher des fanfreluches. On le coupa tout de même, mais pour en faire un majestueux vaisselier.

Il trône depuis dans le salon d’une maison bien entretenue, régulièrement ciré, décoré de bibelots, protégeant linge et vaisselle et faisant l’admiration de tous.

A vouloir trop bien faire, il a réalisé une vie, mais avec le goût amer de n’avoir pas réalisé la sienne.

Pourquoi refuser de cheminer au long de nos rêves tant qu’ils nous semblent inachevés ? Pourquoi hésiter à amorcer leur accomplissement tant que nous nous croyons immatures ?
Un rêve ne devient pas réalité d’un coup de baguette magique, il naît peu à peu, jour après jour de notre ténacité, fait d’espoirs et d’imperfections, de persévérance et d’erreurs, de tâtonnements et de fidélité.

Si nous ne faisons de notre vie ce que nous espérons qu’elle soit, elle fera de nous ce qui lui permettra de se perpétuer. Si nous ne nous faisons ce que nous rêvons d’être, elle fera de nous quelque chose de beau, certes, mais qui nous laissera le sentiment de n’être pas nous même.
Dieu connaît le moment propice où, sortant du creuset de la patience et de la fidélité, nous serons accomplis, ne décidons pas à sa place du bon moment, ne soyons pas une entrave à notre réalisation.

Les échecs et les abandons passés ne nous permettrons peut-être pas de réaliser le but initial, mais malgré cela, notre vie, avec ce que nous sommes aujourd’hui peut encore devenir quelque-chose de beau.


Avec l'aimable complicité de Antoine Lang, que je remercie

http://antoinelang.unblog.fr

Partager cet article

Repost 0

commentaires

dress up 03/11/2014 13:37

Une histoire superbe et une conclusion tellement vraie! Car la vie peut être un rêve, mais rêver n'est pas vivre...

tiot 25/12/2013 06:41

salut
JOYEUX NOEL

Quichottine 24/12/2013 03:08

Gardons nos rêves et l'espoir qu'ils pourront se réaliser un jour.
Merci pour ce joli conte partagé.

Gros bisous et bon Noël, Flo.

paquerette 22/12/2013 21:55

Très belle histoire, alors espérons rêvons d'une vie plus belle.
je te souhaite un bon Noël Flo profite bien de ton petit coeur.
bisosu

Mahina 22/12/2013 13:55

Mes mots se font rares, mais je ne peux laisser arriver cette fin d'année sans te souhaiter un Noël heureux et une belle année à venir

Kimcat 22/12/2013 13:55

Coucou Flo
C'est un très beau texte...
Bises du dimanche
Béa kimcat

jojo 22/12/2013 11:29

merci c est splendide biz

tiot 22/12/2013 11:10

salut
très belle histoire qui se termine mal pour le sapin mais c'est toujours mieux un vaisselier que finir en fumée dans la cheminée
bonne journée

Jaffy-fleur de lys 22/12/2013 11:01

Une histoire de moralité, bon dimanche. bisous

:p 22/12/2013 10:53

:)

Dicentim 22/12/2013 10:18

Hello Flo-Avril, tu apportes avec ton blog la lumière des fetes de fin d'année. Ton blog est toujours aussi merveilleux , passes de bonnes fetes de fin d'année. Ton ami Dicentim... bisous.
:-)

Laret 22/12/2013 10:14

Merci pour ce tres bel article!!Tres bon dimanche et tres bons préparatifs festifs..A bientôt,Jean-Pierre

Un Sujet En Particulier ?

Sur ce blog il y a

Passe ta souris sur la première lettre de chaque ligne

Blogopotes

Cet ensemble de miniatures, représente mes amis, les personnes chez qui j'aime flâner et faire un petit coucou , laisser un commentaire chaque fois que j'en ai envie.

 

Si vous désirez vous y retrouver, laissez-moi un coucou à votre tour, je me ferai un plaisir de vous y accrocher et j'irai vous écrire une petite bafouille à mon tour.

Pose ton curseur sur les miniatures, tu verras apparaître les pseudonymes et tu auras le lien du blog

 

 

Alain TreiZe Aummani chtinoeil bubuneJoëlCannelle Dany Dix DomSimone Déesse GL katara PatriciaMamyAnnick Marie M-T Michel Nouche Patmamy QuichottineBigornette Nanou SpipAlainJeeretGabClnKinouLCDAndréla-cachinaM_PZip de loupTatarinetteAlinebikerMahinaFrançoisePaqueretteLaurentPatriarchGeoElianeValentineJ-P SilvestreMentaleJeanCricketValerieTiotTimiloKryNefertitiMartineTotoFancriSylfanfleur de lysBrenPhilippeZapiCloMichelOcecoolMartineRogerNadiaD@net

---------------------

Mon troisieme recueil

Thebook edition a classé mon recueil dans la catégorie adultes, certains de mes poèmes étant érotiques

Acheter Foucades en mots tressés

http://a-fleur-de-plume.eklablog.com/

Ah tu es là

Mon premier recueil de poésies

Un second recueil avec une meilleure présentation et de nouveaux poèmes,  vient de voir le jour .

N'hésitez pas à vous l'offrir ou à l'offrir pourquoi pas !

 

Le livre